Championnats
Compétitions
Rubriques
Outils
Matchs en cours ou à venir 
Bienvenue sur la VML !
• me connecter
• m'inscrire !
Derniers sujets commoutés   ••• voir +
Arema (Indonésie)
aujourd'hui à 14h33 - TerwelHazzukah : Vous ne me le demandiez pas mais sachez que j'ai aussi… »
Clermont (France)
aujourd'hui à 14h23 - TerwelHazzukah : Gonalons arrive. Clermont une bonne affaire.… »
Panique à BOARD - DEMISSION
aujourd'hui à 14h14 - TerwelHazzukah : Voici la photo du team building. Vous verrez pour les… »
Championnat de Tanzanie
aujourd'hui à 14h06 - Pascal Amateur : Non mais moi je voulais juste qu'à la fin de leur saison… »
Copa Livertamous 2022 - 128èmes de finale parrainés par Yury Kendysh
aujourd'hui à 11h33 - black cat : /mou chapoto… »
Anniversaires mous
• Aujourd'hui jeudi 30 juin 2022
Raymundo Social Club a 40 ans
• Demain vendredi 1er juillet 2022
brison futé aura 40 ans
Twitter


Bilan LVMH 2022 #3
par Gone Going, le 20/06/22 à 16h40
Pour le début de l’été, voici le bilan LVMH n°3. Enjoy.

Le point sur la LVMH


Nous avons depuis quelques jours un nouveau leader. Le Lecteur est en effet passé devant black cat, puis le chat noir l’a rattrapé, puis Le Lecteur a repris les commandes, et de beaucoup. Gourouli Janvion sur le Chimbonda complète le podium.
Méfiance cependant, nos trois leaders ont chacun un ou des clubs à haute moyenne qui n’ont joué que peu voire très peu de matchs, comme au Mozambique (Gourouli), au Vietnam (Le Lecteur et black cat), en Malaisie (Le Lecteur) et en Islande (black cat), rien n’est encore joué !

En bas de classement, nous retrouvons pour le moment M. Meuble et D Sychev., en dessous des 10 de moyenne.

Pour les titres de champions, nous en avons déjà quelques-uns dans les pays avec des systèmes Apertura/Clausura sans finale annuelle.
En Argentine, Boca Juniors de Run remporte la première partie de saison, la Copa Binance.
Au Panama, c’est aussi Run qui remporte le trophée, avec une victoire de son Alianza Panama en finale de playoffs.
En Bolivie, nous avons le titre du Bolívar de Zeusvds, après une victoire 3-0 en finale contre leurs rivaux de The Strongest.
Deux autres championnats donnent un trophée pour l’Apertura. La Colombie aura une finale miniboardico en aller-retour le 22 et 26 juin entre l’Atletico Nacional d’Ô Mexico et le Deportes Tolima de Gone Going. De son côté, le Paraguay a encore 3 journées de tournoi à jouer, avec pour l’instant le Club Libertad du Lecteur qui est en tête, même si le Cerro Porteño d’AWOL a encore son mot à dire...

Les classements par mois

Février - Seven Giggs of Rhye - 2.20
Mars - LePeg - 2.1429
Avril - Le Lecteur - 2.0
Mai - Tetsuo - 1.9302

Ribambelle de faits saillants


Tout d’abord quelques buts!

Un but gag, dégagement contré du gardien en Argentine :


Corner direct de Jordy Alcivar du Charlotte FC :


Incroyable construction et relance pour ce but de Kyoto Sanga contre Reysol Vidéo ici

Que fait Dario Benedetto depuis son retour à Boca ? Ça :


Da Costa de Bolívar contre le Jorge Wilstermann, amorti poitrine et retourné


Tobias Warschewski du FC Edmonton égalise à la 90+5 d’un retourné :


Ferreira du Houston Dynamo met un lob du milieu de terrain :


Dans un autre style, but de 73 mètres de Felipe Gutierrez de l’Universidad Católica :


Du coté des matchs:


Enorme match entre Hacken et Sirius, les premiers menant rapidement 2-0. Une expulsion du gardien et un but csc plus tard, voici les équipes à égalité 2 à 2, mais Häcken reprend l'avantage à 5 minutes de la fin, avant un but des visiteurs à la 95e... et le 4-3 final, qui intervient à la 96e, pour garder la tête de l'Allsvenskan.

Le gros dur Johor Darul Ta’zim gagne 0-1 au fin fond des arrêts de jeu après un raté du promou Negeri Sembilan à la 90+10. La joie du coach Mexicain Benjamin Mora fait plaisir à voir! Le buteur Fernando Forestieri n’en est pas à son premier retournement de situation aussi dingue, puisque c’est également lui qui était le centreur lors de la fin de l’incroyable Watford-Leicester en play-offs de championship en 2013 !

0-3, qui finira en 3-3, avec notamment un retourné pour l'égalisation, avec un carton rouge de chaque coté, lors d’Arsenal Sarandi contre Godoy Cruz :


2ème mi-temps prolifique pour le Portland Timbers contre le SKC : alors qu'ils sont à 1-0 à la mi temps, le match se termine sur un 7-2. Les Portland Timbers n’avaient jamais marqué autant de buts dans un même match.

Kashima Antlers contre Sagan Tosu, avec un incroyable scénario! 0-2 à la mi-temps, qui se termine en 4-4 avec 3 buts dans les arrêts de jeu.

Enfin, un fun fact : lors du match bangladais Saif SC contre le Rahmatganj Muslim Friends Society, les 2 buts marqués par ces derniers l’ont été par par K. Islam et M. Islam. Les amis des musulmans sont donc bien aidés par les Islams.

Les Frenchies buteurs à travers le monde


Quelques noms font leur apparition ce mois-ci, avec des patronymes qui n’ont d’égal que leurs performances molles.
Commençons par le cannois Christophe Charles Steven René Psyché (ça claque !), 33 ans, qui a fait l’essentiel de sa carrière en Norvège, dix bonnes années entre D2 et D1 (7 buts notamment avec Kristiansund en 2019, bien qu’il soit défenseur), avec de courts passages en République Tchèque et à Chypre. Cette saison, il joue déjà dans son 6e club scandinave, avec Tromsø, et lors de la J2, c’est lui qui a ouvert le score face à Ham/Kam, pour une victoire 2-1. Il est pratiquement titulaire indiscutable avec son club depuis le début de saison…

On passe de Cannes à Caen, avec cette fois-ci un attaquant, pas natif de Normandie mais qui a longtemps joué pour le Stade Malherbe, avant d'atterrir en Lettonie : Brice Tutu est le principal responsable de la “bonne” saison d’Auda, avec 2 buts au mois d’avril et une montée en puissance dans l’équipe, il n’est plus sorti du 11 de départ depuis deux mois. Cerise sur le gâteau : il vient d'inscrire son premier hat-trick quelques heures avant la publication de ce bilan, lors d'un 5-0 sur le Spartaks Jurmala.

Pas très loin, parmi la colonie française exilée en Lituanie, on ajoute à la liste de la dernière fois (Mohamed Bahlouli, déjà 4 buts…) l’ancien joueur de Drancy, Le Havre, le Paris FC, Sochaux et Orléans, le milieu de terrain Fabien Ourega, qui a scoré avec le Zalgiris pendant la victoire 3-5 face à Dziugas, le premier but là aussi.

Direction l’Estonie, avec deux autres joueurs : Yohan Mannone et Brice Simon. Nos Frenchies s’éclatent décidément dans les pays baltes ! Le premier, 26 ans, passé par plusieurs clubs de CFA en région parisienne, a débarqué chez Nõmme Kalju, où il dirige la défense du 3e du championnat, avec un but à la clé fin mai face à Tammeka. Le deuxième, né en 2000, se fait doucement une place chez Paide, avec 3 derniers matchs comme titulaire et un but lors du 5-0 contre Tallinna JK Legion (J7).

Changement de continent, et des noms plus connus ici et là : Jean-Christophe Bahebeck prend ses marques en Bolivie, avec des bouts de matchs en phase régulière et en play-offs, où son équipe de l’Atlético Palmaflor a été éliminée en demi-finale. Il a inscrit son premier but à la mi-mai face à Sucre (victoire 3-1). Côté Asiatique, l'inénarrable Hérold Goulon, 34 ans (Le Mans, Premier League anglaise, Pologne, Chypre, Roumanie) s’éclate depuis 4 ans en Malaisie, il a rejoint cet hiver les promus de Negeri Sembilan, pour qui il a déjà inscrit 5 buts, figurant parmi les meilleurs artificiers de la ligue et permettant au club d’Arthur de figurer dans le Top 3 du championnat.

On finit, toujours en Asie, avec le portrait du mois, un joueur franco-cambodgien déniché par Arthur et qui devrait plaire à Scorbut : Boris Kok est en effet né à Nancy il y a 31 ans, a joué à Tomblaine, Jarville-la-Malgrange, Vandoeuvre-lès-Nancy, Toul et à l’Olympique de Nancy, avant de repartir dans le pays de ses parents en 2012, au Phnom Penh Crown. Là, il gagne 3 championnats nationaux (2014-2015-2021), s’affichant comme l’un des meilleurs défenseurs du pays et devenant international, par intermittence (dernière sélection le 08/06 face à l’Inde en qualifs de Coupe d’Asie). Cette année, il s’exile en Malaisie, sur l’île de Bornéo, avec le club de Sarawak. Il ne tarde pas à briller, en inscrivant 3 buts (!) contre Penang, Petaling Jaya City et Negeri Sembilan.

Les images

Dernier club de LVMH sans logo, les malawites de Sable Farming, de Loscoff_Plage, ont enfin choisi un logo. On y retrouve en bonne place les noix de macadamia, un des produits phare de la maison mère, la Sable Farming Company

Un petit récapitulatif des mascottes du championnat brésilien!


Classement combiné fin VML


La saison de ma grande sœur la VML s’est terminée après les matchs iraniens du jeudi 2 juin de 17h30. L’opportunité de faire une pause et voir qui a la meilleure draft de 20 clubs à ce moment-là, et se couronne donc grand champion d’été.
À ce petit jeu, nous retrouvons en grand vainqueur Le Lecteur avec un cumulé de 33.2686 suivi de peu par black cat avec 33.2513. Ô Mexico complète le podium avec 32.2309. Duffy, Arthur et L’amour Durix sont les autres Mous au-dessus des 30 de moyenne.

En bas, nous retrouvons D Sychev y Westham, avec une moyenne en dessous des 23.

La Libertadores autrement


De gros scores cette année en phase de poules de Libertadores, entre équipes plus moutivées que d’autres, déplacements en altitude et effectifs de certains clubs clairement limités :
- AWOL a ainsi encaissé un 8-1 et un 0-5 face à Gourouli Janvion sur le Chimbonda puis un 7-0 face à Strass(bourg) et Payet dans le groupe A
- dans le groupe B, les d’Alain Delon? Non Alain Deroin. se sont qualifiés malgré un 5-0 encaissé chez les de Flo Riant, mais ont ensuite infligé un 5-1 aux de Marf.
- beaux duels dans le groupe C, avec ceux de Gourouli Janvion sur le Chimbonda qui mettent un 4-1 aux Mous de Tetsuo, avant de recevoir un 4-0 au retour.
- plus surprenant, dans le groupe D, les d’Eviv Bulgroz encaissent 13 buts bien répartis dans les 6 matchs, dont un 3-0 final face au de Gourouli, encore lui, pour deux petits points au total.
- on passe directement au groupe F, où les maudits de la Libertadores, les de l’hommedelapampa n’ont pas brillé, mais sans se faire autant humilier que d’habitude, jusqu’au 8-1 concédé face aux de Camara-Zoff, tandis que et d’Arthur33 et l’hommedelapampa finissaient sur un 3-4, qualifiant les visiteurs, beaucoup plus mal en point en championnat (derniers, tout simplement).
- Ce n’était décidément pas l’année du en Libertadores, puisque les protégés de Seven Giggs of Rhye, déjà pas fringants en championnat, n’ont pas pu se qualifier dans le groupe H, la faute à deux sévères défaites face aux de Garl (2-3 et 3-0).

Parmi les déceptions de cette phase de groupes, gros revers pour les clubs de L’amour Durix et Eviv Bulgroz, éliminés ou reversés en Sudamericana, mais aussi pour les chers à Alain, désormais dans l’écurie de Duffy contre les vampires. Les de Peguy_Roulyindula auraient également pu voir les huitièmes, tout s’est joué sur le dernier match, mais ils seront certainement plus adaptés au niveau de la C3 sud-américaine.


Bilan de tout cela : comme d’habitude, deux pays se partagent la part du lion en huitièmes, 6 clubs chacun, ce qui laisse seulement la place aux d’AWOL et de Le Lecteur, aux de Strass(bourg) et Payet et aux surprenants de Gone Going. Tous affronteront des au tour suivant, des habitués en plus, draftés par Alain, Run, Gourouli et Garl, matchs le 28 juin et le 7 juillet.
Leurs compatriotes, peut-être plus accessibles, les newbies de l’hommedelapampa et les durs de Peguy_Roulyindula, qui voudront peut-être plus se concentrer sur le championnat, seront opposés, forcément, à deux , qui peuvent jouer un rôle dans cette compétition, les clubs de Gourouli et Run, auréolés du tout récent titre de champion.
Et en bas de tableau, deux affrontement fraticides, d’un côté deux clubs confirmés et armés pour aller plus loin, à savoir les mous de Camara-Zoff et Tetsuo, de l’autre côté deux compatriotes un peu novices à ce niveau, les champions de l’an dernier, désormais “coachés” par Eviv Bulgroz, et les surprises de Flo Riant, avant-derniers de la Copa de la Superliga, mais sortis d’une poule pas facile.

De ces 14 noms (2 Mous ont deux clubs encore en vie), qui sera couronné fin octobre ? Faites vos jeux…



Coupes nationales, historique du classement des trophées par mou

Parce qu’il n’y a pas que les championnats dans la vie de nos clubs mous, voici le classement des mous selon le nombre de coupes nationales qu’ils ont remportées, depuis 2018 jusqu’à 2021. Attention, tous les pays n’ont pas de coupe nationale (ou l’ont parfois annulée pour cause de Covid ou simplement pas eu envie de l’organiser), et nous n’avons pris en compte que la coupe nationale majeure de chaque pays.

* Avec 1 coupe, nous avons 15 mous : Arthur33, bendjaz, Bruno Grougi, Geørge Wørst, Gourouli Janvion sur le Chimbonda, Ickilemp, Krusty, le Bleu, LePeg, M.Meuble, nominoe, revlog, Rolfes Reus, Strass(bourg) et Payet et Toni Turek.

* Avec 2 coupes, nous avons 15 mous : AWOL, chapoto, Claude Lemourinho, Dix joncs must hard, Eviv Bulgroz, fluxke, Goalkapeur, Guadalajara86, Isaias, magic_patator, Ô Mexico, Raymundo Social Club, roger rabine, tixuoty et Westham.

Avec 3 coupes, nous avons 5 mous :
* black cat (Coupe du Chili avec Palestino en 2018, Coupe de Corée du Sud avec Suwon Bluewings en 2019, et Coupe de Chine avec Shandong Taishan en 2021)
* Putzi (Coupe d’Islande avec Stjarnan en 2018, Coupe du Vénézuela avec Zamora en 2019 et Coupe de Lituanie avec Panevezys en 2020)
* Scorbut et Correa (Coupe du Brésil avec Athletico Paranaense en 2019, Coupe d’Estonie avec Levadia Tallinn et Coupe de Lituanie avec Zalgiris Vilnius en 2021)
* visant (Coupe du Brésil avec Cruzeiro et Coupe de Suède avec Djurgarden en 2018, et coupe du Bélarus avec le BATE Borisov en 2020)
* Zeusvds (Coupe d’Irlande avec St Patrick’s, Coupe d’Islande avec le Vikingur, et Coupe du Japon avec Urawa Red Diamonds, toutes en 2021 !)

Avec 4 coupes, nous avons 2 mous :
* Gone Going, le grand créateur (Coupe du Japon avec le Vissel Kobe et Coupe de Lituanie avec Suduva en 2019, Coupe du Cambodge avec Visakha et Coupe du Turkménistan avec Sagadam en 2021)
* Marf (Coupe des Îles Féroé avec B36 en 2018, Coupe de Moldavie avec Petrocub en 2020, Coupe de Malaisie avec Kuala Lumpur City et Coupe d’Argentine avec Boca Juniors en 2021)
Avec 5 coupes, nous avons 2 mous :
* Alain (Coupe d’Estonie avec le Levadia et Coupe de Finlande avec l’Inter Turku en 2018, Coupe d’Estonie (encore !) avec le Narva Trans en 2019, et Coupe du Brésil avec l’Atlético Mineiro et la Coupe du Paraguay avec Olimpia en 2021)
* D Sychev (Coupe de Lettonie avec Riga FC en 2018, Coupe de Géorgie avec Saburtalo et Coupe de Moldavie avec le Sheriff Tiraspol en 2019, Coupe de Suède avec l’IFK Göteborg en 2020, et une nouvelle fois Coupe de Géorgie avec Saburtalo en 2021)

Et avec 6 coupes, le grand vainqueur est.. Oook ! :
* Coupe de Lituanie 2018 avec le Zalgiris Vilnius,
* Coupe du Paraguay 2018 avec Guarani,
* Coupe des Îles Féroé 2019 avec HB Tórshavn,
* Coupe de Finlande 2021 avec KuPS,
* Coupe du Kazakhstan 2021 avec Kairat,
* Coupe d’Ouzbékistan 2021 avec Nasaf.

Fun facts :
* Deux coupes nationales ont été remportées dans ces 4 saisons par des équipes non-draftées, non pas par personne mais parce qu’elles étaient en Division 2 : le FC Gagra a remporté la Coupe de Géorgie en 2020, et les Jeonnam Dragons la Coupe de Corée du Sud en 2021.
* Alain est le seul mou à avoir gagné la Coupe d’un pays avec deux clubs différents, et en conservant ce trophée qui plus est !
* D Sychev est le seul mou à avoir gagné deux coupes avec le même club (Saburtalo)
* Oook et Zeusvds sont les seuls à avoir gagné trois coupes nationales la même année, en 2021.
* D Sychev est le seul mou à avoir gagné une coupe chaque année LVMH depuis sa création.

Le point sur les compétitions annexes

Coupe Mouis Vuitton

Le premier tour de la coupe des promous, la fameuse Coupe Mouis Vuitton, s’est tenue en mai. Merci aux mous qui ont posé leurs jokers !

Les qualifiés sont :
* Barracas Central de Le Chalençon
* Universitario Sucre de Tricky
* Moghayer de... personne
* Regar-TadAZ de tixuoty
* Carlos Stein de Rolfes Reus
* Goiás de Zeusvds
* Sarawak United de Tetsuo
* AB Argir de Strass(bourg) et Payet
* Negeri Sembilan d’Arthur33
* Vaasa de Loscoff_Plage
* Auda de jeannolfanclub
* Resistencia de Scorbut et Correa
* Aqsu de TerwelHazzukah
* Jong Colombia de Westham
* Sundsvall de M. Meuble
* Ravshan Zarafobod de Duffy contre les vampires.

Aucun mou ne parvient à qualifier plus d’un seul promou, mais deux pays seront représentés deux fois : la Malaisie et le Tadjikistan.

La deuxième phase devrait se dérouler en août.

Mountada

Ca avance, on est en bientot à la moitié, et Terwel est toujours en tete. N’oubliez pas de faire vos choix pour juillet.

Point sur le survivor LVMH

Vous pouvez retrouver dans l’article les classements et journées. On vous offre un petit suivi du classement du pari par mou, mis à jour au lundi 20 juin à 00h00.
Le meilleur parieur est pour le moment black cat, avec une moyenne de 83.6703 pour les 5 mous choisis. Il obtient 3 des 5 membres du top 5 avec Le Lecteur, lui-même et Ô Mexico. Claude le suit avec 77.7091, puis nous retrouvons Plouky, Gone Going, Alain et Terwel entre 76 et 77 de moyenne cumulé. Un autre petit creux puis nous retrouvons autour des 72 de moyenne cumulé Arthur33, tixuoty et Ô Mexico, avant de terminer par Guadalajara86, Isaias et bendjaz en 70.7333..

LiVertaMous

Les 128emes de finale ont commencé en ce weekend du 18juin, après des 256emes de finale en tant que premier tour. Quelques stats: on 2.66 buts en moyenne par équipe sur l’aller retour. Nous n’avions pas de 256eme de finale l’année derniere, mais le TP et les 128emes avaient la meme moyenne de buts!
Le Cambodge et Singapour sont les 2 pays superieurs à 4 buts de moyenne par confrontation, alors que la Lituanie, normalement prolifique, ferme la marche avec 1.8 but en moyenne. Ca donne un 8/8 en 128emes pour le Cambodge, seulement un 4/8 pour les Singapouriens. La Jordanie et le Panama sont les plus décimés, avec 75% de leurs clubs éliminés. Tout en haut, le Cambodge est accompagné de la Norvege, avec encore 88% de ses clubs en course!

Niveau mou, les plus prolifiques ont été black cat et Le Chalencon avec 3.8 buts marqués par confrontation en moyenne. À l’opposé, Arthur a seulement marqué 1.3 buts par confrontation en moyenne. Ce meme Arthur a décidemment souffert durant ces 256eme puisqu’il est aussi parmi les mous ayant recu le plus de buts par matchs avec 3.7 par confrontation, juste devancé par Flo Riant à 3.9 et black cat à 3.8. Putzi et Toni, avec 1.2 buts recu par confrontation en moyenne, ont été les plus hermétiques.

Guide du Moutard : les anciennes républiques de l’Union Soviétique

Deuxième édition de ce Guide du Moutard, cette fois avec un tour de l’ex URSS, tant que ces pays sont encore indépendants.


Notre voyage commence au sud, au Turkménistan. Pour célébrer ces républiques ex-soviétiques, quoi de mieux que de commencer par Ashgabat et son monument de l’indépendance, construit en 2001. Ce bâtiment haut de 118m est le plus haut de la capitale, avec un hall en forme de yourte traditionnelle surmonté d’une grande tour de 91m (comme l’année de l’indépendance). On retrouve ce monument sur l’Aşgabat FK de Dely Valdo. Prenons la M37 en direction du sud-est, pour rejoindre en quelques heures le site de Merw. Ce site multimillénaire sur la route de la soie regorge d’histoire, et notamment de la tombe d’Ahmad Sanjar, inscrit au Patrimoine mondial de l’Humanité. Ce sultan seldjoukide a régné au XIème siècle sur la ville de Merw, avant d’être enterré dans ce mausolée cubique surmonté d’un dôme. Il est aussi représenté sur le Merw de chapoto.


Reprenons notre chemin sur la M37, en direction du nord-est et de l'Ouzbékistan. De nouveau, après 5 heures de route, nous arrivons à Boukhara, dont le centre historique et 140 monuments sont au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le Buxoro, relégué en 2020, en représente 3 sur son logo, tous proches géographiquement, comme vous pouvez le voir sur l’illustration, qui font partie du complexe Po-i-Kalon. Le minaret Kalon domine la ville avec ses 48m. A ses côtés, la mosquée Kalon est l’une des plus grandes et anciennes d’Asie, et est surmontée d’un grand dôme bleu, le Kok Goumbaz. Enfin, de l’autre côté de la place, on retrouve la superbe médersa Mir-i Arab, école coranique encore en activité.

C’est optionnel, mais le Moutard recommande un détour par Doushanbé au Tadjikistan voisin pour voir le monument en l’honneur d’Ismail Samani, le père fondateur des Tadjiks. La statue de 14m dans la capitale est accompagnée d’un arche de 43m, surmontée d’une couronne, en or tadjik selon les rumeurs. L’ensemble a été construit en 1999 pour célébrer les 1100 ans de l’empire samanide, et on le retrouve sur le blason du FC Dushanbé, relégué l’année dernière dans la draft de FC Rien.

Après ce détour, reprenons la route de la soie en Ouzbékistan, en passant tout d’abord par Djizak, oasis entourée de montagnes. On retrouve notamment dans la région le parc national Zaamin, plus ancien parc naturel d'Ouzbékistan, puisque créé en 1926. Parfois surnommé la Suisse d'Ouzbékistan, pour la beauté de ses paysages montagneux, on le retrouve sur le logo du Sogdiana de Tricky. On continue notre route pour rejoindre la vallée du Fergana, dans les régions enclavées à l’est du pays. Stoppons tout d’abord à Kokand pour visiter le palais Khudayar Khan. Ce palais construit entre 1863 et 1875 fut le plus grand d’Asie Centrale, et avait 119 pièces et 7 cours. Bien que partiellement détruit, notamment le harem pour 40 concubines, durant l’époque soviétique, on peut encore admirer sa superbe façade, ses mosaïques, et le reste du palais, reconnu par l’UNESCO et le Kokand 1912 de Guadalajara86 sur son blason.

Pour notre dernière étape ouzbèke, repartons vers l’est, sur l’A373 pendant un peu plus de 2 heures de route, pour arriver à Andijan et retrouver la statue de Babur sur la place Navoi. Petit fils de Tamerlan, il est né à Andijan, il conquiert après de multiples péripéties Kaboul, puis tout le nord de l’Inde, pour devenir le premier empereur moghol. Homme cultivé, il rédige avec ses Mémoires le probable premier texte autobiographique du monde musulman. C’est sur la place Navoi, alors place Babur, qu’a eu lieu la répression qui a causé entre 187 (chiffre officiel) et 1500 (chiffre officieux) morts lors des manifestations de 2005. On retrouve cette statue sur le logo du Andijan FK, relégué en 2021 avec bendjaz.

Sur la route en direction du Kazakhstan, on peut s'arrêter à Tachkent pour voir la place Khasti Imam, située dans le quartier historique. Cet ensemble possède notamment une mosquée et un mausolée avec un dôme bleu, que l’on retrouve sur le logo du Bunyodkor de Seven Giggs of Rhye.


Depuis Tachkent, il faut à peine 2 heures de route pour arriver à Ordabasy, qui est une réserve naturelle et culturelle. En effet, c’est ici que s’unirent les 3 tribus kazakhes en 1726 pour affronter les invasions des Dzhungars venus de Mongolie. Sur une colline, on retrouve une tour de 28m en forme de prisme triangulaire, pour représenter les 3 Jüz kazakhes qui s’unirent. Il y a aussi un musée. Le club de Chimkent, à 40 km du site, a repris le nom d’Ordabasy pour son club de foot, dans la draft de roger rabine cette année.

Notre dernière étape d’Asie centrale se trouve à 2h de route, dans la ville de Turkestan, hôte du Turan FC de Claude Lemourinho. On retrouve dans cette ville le Mausolée de Khoja Ahmed Yasavi, qui fut le premier bâtiment kazakh à entrer au Patrimoine mondial de l’UNESCO en 2002. Ce mausolée inachevé, de la fin du XIVème siècle, possède le plus grand dôme de brique d’Asie Centrale, et il faut aussi remarquer la majestueuse entrée du mausolée, typique de l’architecture timouride.


La dernière étape est particulièrement longue, puisqu’il vous faut conduire 46 heures pour aller jusqu’à Vitebsk en Biélorussie. Au centre-ville, nous pouvons trouver l’ancien hôtel de ville, construit en 1775, et représentatif du mouvement baroque. Il possède notamment une tour, plus récente, avec une imposante horloge et offre une vue panoramique sur la ville. On retrouve ladite tour sur le blason du FK Vitebsk de fluxke.

En attendant d’autres voyages mous !

Noms historiques


Suite du Bilan #2, après la colonisation de l'Amérique.
Quelques centaines d’années plus tard, cette colonisation va prendre fin. Simón Bolívar, el Libertador, en est une des grandes figures. Né à Caracas, il vit quelques années en Europe, principalement en Espagne et en France. Il retourne chez lui, participe à l’éphémère Première république vénézuélienne en 1810, puis devient président de la Deuxième république en 1814, à la durée de vie identique. Bolívar revient mieux organisé et conquiert définitivement le Vénézuela en 1818, puis la Colombie entre 1819 et 1821 pour fonder la Grande Colombie. Il continue sa route des indépendances en 1822 en Équateur, puis dans les Andes péruviennes et boliviennes jusqu’en 1824, avec la bataille de Junin. Il est nommé dictateur du Pérou, et la colonie du Haut-Pérou devient un pays nommé en son honneur : la Bolivie. Il repart en Grande Colombie, où l’union se défait et les pays s’indépendentisent. Il décide de s’exiler en Europe, mais meurt de tuberculose avant, en 1831. Un groupe de jeunes boliviens décide de lui rendre hommage en 1925 en créant le Club Bolívar de Zeusvds.


Lors de son escale en Équateur, il a rencontré José Joaquín de Olmedo, poète, politique et un des fondateurs de l’Équateur, qui écrira en son honneur le Canto a Bolívar. Il organise l’indépendance de sa province natale de Guayaquil de la colonie espagnole, puis en est élu président après sa sécession en octobre 1820. Suite à son annexion par la Grande Colombie en 1822, il s’exile au Pérou, où il est élu député et participe à la rédaction de la première constitution. Il retourne à Guayaquil en 1825 et 5 ans plus tard, lors de l’indépendance équatorienne, le voilà de nouveau député et rédacteur de la constitution. En 1845, il co-organise la révolution de mars pour renverser le président au pouvoir depuis 15 ans, puis dirige le triumvirat qui organise les nouvelles élections la même année, deux ans avant sa mort. Le CD Olmedo, relégué en 2021, est fondé à Riobamba en 1919 par des Guayaquiléniens, la ville étant un lieu de villégiature réputé avec un accès en train pratique en ce début de XXe siècle.

Autre poète et figure des guerres d’indépendance, Mariano Melgar n’a pas croisé les autres noms qui sont détaillés dans cet article, pour cause de mort précoce au combat, en 1815, à 25 ans. Il s’inscrit dans le courant du Romantisme, étant l’amoureux transi de sa cousine issue de germain. Il développe le genre du yaravi, sorte de complainte mélancolique amoureuse issue des Incas, avec des éléments espagnols, et avec une métrique en 5 syllabes, comme en quechua. En 1814, il rejoint la rébellion de Cusco où il occupe le rang de colonel. La rébellion est finalement défaite l’année suivante lors de la bataille de Umachiri, et Melgar, fait prisonnier, sera condamné à mort le jour même puis fusillé le lendemain. C’est ce sacrifice patriotique qui a inspiré les jeunes d’Arequipa lors de la création du FBC Melgar d’Isaias en 1915, l’année du centenaire de la mort du poète.

Avec le sud du continent libéré par O'Higgins et San Martín, l’Amérique du Sud est indépendante de l’Espagne, mais elle n’en a pas fini avec les guerres.

La Guerre Fédérale au Venezuela entre 1859 et 1863 a été le conflit le plus meurtrier du pays, avec environ 10% de la population décimée. Une de ses figures a été Ezequiel Zamora, du Parti Libéral, le parti fédéraliste, opposé à l’esclavage et en faveur d’une réforme agraire. Après des premières révoltes en 1846 et 1848 contre le parti conservateur au pouvoir, il part en exil dans les Caraïbes. Le général Zamora débarque en 1859 à Coro. Depuis cette ville de l’ouest, avec son armée, il remporte plusieurs victoires contre l’armée centraliste, notamment à Santa Ines, avant de mourir d’une balle dans la tête lors de la préparation du siège de San Carlos. Il reste un des héros de la gauche vénézuélienne, et donne son nom à l’Atletico Zamora puis son remplaçant le Zamora FC, de Camara-Zoff.

Un peu plus tard, entre 1864 et 1870, la Guerre de la Triple-Alliance, entre le Paraguay et une alliance brésilo-argentino-uruguayenne, a décimé le Paraguay, avec environ deux tiers de sa population décédée. Dès 1865, la supériorité numérique, maritime et fluviale des Brésiliens fait que ces derniers prennent petit à petit le dessus. José Eduvigis Díaz se distingue dans la défense acharnée des Paraguayens, et il remporte notamment la bataille de Curupaytí le 22 septembre 1866. Quelques mois plus tard, il est touché par balle lors d’une reconnaissance, et malgré l’amputation, il meurt peu après. Le 22 septembre 1917, pour le 51ème anniversaire de la bataille de Curupaytí, le club de Luque est fondé et prend le nom de Club General Diaz, relégué fin 2020.

Un des capitaines du General Diaz lors de cette bataille était Bernardino Caballero. Caballero continue de défendre le Paraguay lors des années de guerre suivantes, notamment lors de la campagne d’Asunción (que les alliés occupent finalement en 1869) puis jusqu’à la mort du président paraguayen en 1870. Désormais général, Caballero occupe plusieurs postes de ministre dans la décennie. En 1880, Caballero organise un coup d’Etat et est nommé président de transition. Il est élu président 2 ans plus tard puis fonde le Partido Colorado, parti conservateur dominant la vie politique paraguayenne. Depuis, il a donné son nom à plusieurs clubs de football, dont le Club General Caballero (JLM) d’Alain Delon? Non, Alain Deroin.


Au moment de la fin de la guerre, le président argentin est Domingo Faustino Sarmiento, qui a été élu en 1868. Domingo Sarmiento est tout d’abord un auteur prolifique, avec de nombreux textes engagés, qui lui valent plusieurs exils au Chili dans la première partie de sa vie. En 1862, il est élu gouverneur de la province de San Juan, où il développe l’école primaire obligatoire et l'éducation publique, puis est donc élu président. Ses principales réformes sont encore sur l’éducation mais aussi sur les télécommunications et la lutte contre les derniers caudillos fédéralistes. Durant ses dernières années, il continuera à œuvrer pour améliorer l’éducation, avant sa mort en 1888. En 1911, des jeunes de Junin, où Sarmiento avait vécu quelques mois, lui rendront hommage avec le Club Atlético Sarmiento, de Peguy_Roulyindula.

Sur la côte Pacifique, la situation est aussi animée. Miguel Grau naît à Piura, dans le nord du Pérou. Il entre très jeune dans la marine marchande, puis il rejoint la Marine péruvienne, et se fait remarquer par son talent de navigateur. Durant la guerre hispano-américaine, en 1866, il participe à la bataille navale d’Abtao dans l’alliance chileno-péruvienne, guerre qui mettra fin aux ambitions espagnoles sur le continent. En 1875, il est élu député et en 1877, commandant général de la Marine. En 1879, la Guerre du Pacifique éclate. En sous-nombre, à bord de son cuirassé Huascar, il remporte les batailles d’Antofagasta et d’Iquique, et Grau se fait un nom comme le Gentleman des mers, pour son bon traitement des civils et des prisonniers. Le 8 octobre 1879 a lieu la bataille d’Angamos : l’amiral Grau est tué lors des bombardements. En 1919, des jeunes de Piura décident de nommer leur club en son honneur, d’autant plus que la maison où ils se réunissent est juste en face de la maison où Grau est né : c’est l’Atlético Grau de FC Rien.

La troisième et dernière partie avec le XXème siècle dans le prochain bilan !

Commentaires
 1 


155 / 155
1FC Rienle 20/06/22 à 16h52

Quel boulot ! merci Gone


586 / 598
2Alain Delon? Non Alain Deroin.le 20/06/22 à 16h55

Fantastique. Par contre, il est fait mention d'un "Nancy", je n'en ai jamais entendu parler.

(Brice Tutu les rageux.)


1453 / 1478
3black catle 20/06/22 à 16h57

/mouuuu Mini Board


3051 / 3059
4Ô Mexicole 23/06/22 à 17h41

Gone Going est trop pudique pour en parler, mais hier soir a eu lieu la première manche de la finale du championnat colombien mentionné dans l'article, avec notamment ce but de Yeison Candelo :



Résultat final 3-1, match retour dimanche, attention, rien n'est joué, l'AN a un bilan catastrophique contre Tolima, et une défense très friable.


620 / 626
5Gone Goingle 23/06/22 à 20h43

/dur les buts du milieu de terrain


 1 
Ligues non engagées pour la saison :                                         
ArchivesCommuniqués du BOARDDocumentsMembresPanthéonRèglesTous les articlesLiens • Votre adresse IP : 3.235.78.122
Only mouuuuuuuuuuuuu • Contactez-nous ! [utilisez le formoulaire ou notre mail, board.vml@gmail.com]
Les images utilisées sur ce site sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs et peuvent être retirées sur simple demande.
Drapeaux : https://www.icondrawer.com • Icônes : http://www.famfamfam.com et https://www.flaticon.com
La Ventre Mou's League est un concept de roberto cabanastonvilla • Réalisation du site : mbfcs2, Goalkapeur, valsou, Isaias & George Worst • Béta-Testeurs : Clarence Cyborg & pied