Championnats
Compétitions
Rubriques
Outils
Matchs en cours ou à venir 
Bienvenue sur la VML !
• me connecter
• m'inscrire !
Derniers sujets commoutés   ••• voir +
Dungannon Swifts (Irlande du Nord)
aujourd'hui à 11h46 - TerwelHazzukah : J'avais raté le fait que l'équipe s'appuyait depuis peu sur… »
SURVIVOR LVMH
aujourd'hui à 10h43 - Plouky : Plouky - Guarani Bonus- Cerezo Osaka… »
La fiche de Guadalajara86
aujourd'hui à 10h02 - Putzi : Rien ne semble te freiner, et toujours pas de coup de mou pour… »
Championnat du Bélarus
aujourd'hui à 6h18 - Ô Mexico : Juste pour info et pour faire trembler leurs drafteurs : pour… »
Groupe VII de la CopaChabana Clausura 2020-2021
hier à 21h01 - Guadalajara86 : Ce n'est pas surprenant car j'ai rentré beaucoup de victoires de… »
Twitter


VMC1 VII - Bilan de la phase de poules
par Toni Turek, le 07/12/15 à 4h37
Bilan récapitulatif des clubs engagés dans la septième édition de la VMC1-Pokal :








1. LES MAÎTRES DU JEU (OU PRESQUE)




18 POINTS

Toujours pas de Grand-Chelemou en Coupe des Moueilleurs. Un club au moins aurait pu, mais comme tant d'autres avant lui, un faux-pas inattendu a mis un terme aux mouaigres espoirs d'un parfait 18/18. Heureusement que ce n'est pas une condition indispensable pour remporter le trophée final ! Partie remise donc à l'année prochaine... au plus tôt !



16 POINTS

Cette année encore, le Maccabi Haïfa version 2009/10 reste donc seul au sommouet des poules avec son total d'alors de seize unités. Pas simple de faire aussi bien qu'Edgar Dévisse, qui ne pensait sans doute pas à l'époque qu'il resterait si longtemps en haut de l'affiche. Et de la fiche des résultats.



15 POINTS



Celtic Glasgow - Kireg

Le Champion écossais a connu des années peu glorieuses, des qualifications plus ou moins ric-rac (comme l'an passé, avec 7 points seulement !), mais cette année, le Celtic nous a scotchés. OK, le groupe était peut-être un peu plus simple que d'autres, mais au terme de la première journée, ce n'était pas l'avis des Ecossais, battus à domicile pour démarrer. Après ce revers inaugural, Glasgow a aligné cinq succès d'affilée, en empilant les buts, surtout à l'extérieur ? 15 buts marqués en trois déplacements ! Les prochains adversaires sont prévenus : le Celtic, c'est pas du toc.



Bayern München - Bouletor

Le Champion allemand a lui aussi aligné les succès, peut-être moins largement que le concurrent écossais, mais quand même. Une note parfaite était même à sa portée, s'il n'y avait eu cet inexplicable relâchement défensif subi en Géorgie, lors d'un déplacement qui a fait mal au fondement (défaite 4-5). Le titan bavarois n'a pas une défense vraiment hermétique (12 buts concédés en 6 matches, bof), c'est peut-être là son principal point faible. Avis aux prochains concurrents. Mais s'il leur faut marquer cinq buts pour se qualifier, le Bayern peut rester un temps mollement tranquille. En attendant, il peut savourer sa revanche sur sa contre-performouance de l'édition précédente !





14 POINTS

Pas de club invaincu à quatre victoires cette saison, comme l'an dernier. On passe à la suite tout de suite.





13 POINTS



FC Barcelona - Mandandamadeus

Le Bayern n'est pas le seul très gros dur à figurer dans le Top 3 des poules : le Barça aussi, même s'il a dû patienter jusqu'à la dernière journée pour cela. Le champion catalan a fait partie des tout premiers qualifiés dans ce groupe où le suspense a vite été éventé, malgré une défaite inaugurale au Camp Nou contre le concurrent bosnien. Abus de confiance, ou début simplement poussif ? En tout cas, il ne faudra pas attendre les matches retour pour les tours à élimination directe. Le vrai Barça a été vu lors de la dernière journée, il faudra qu'il revienne vite.



FK Sarajevo - Moravcik dans les prés

Le but concédé en fin de phase de poules en Serbie les a privés de la première place, mais les Bosniens ont fait bonne figure et forte impression notamment en tenant longtemps tête au Barça, qui n'a pris contre eux qu'un point sur six, et en réalisant eux aussi le parcours parfait en déplacement (9 points sur 9). S'il n'est pas le club le plus réputé de son pays, le FKS pourrait en revanche devenir vite la nouvelle coqueluche du mou. Si sa défense continue à bien tenir, il peut voir loin.



FK Trenčín - Alain Delon? Non Alain Deroin.

Voilà un champion comme on les aime ! Membre inconnu d'un championnat méconnu d'un pays oublié ou presque, situé à 1/10 sur l'échelle de lequipe.fr, Trenčín a conquis le monde du Mou? mouais, enfin son groupe, donc. Une qualification grâce à un parcours idéalement parfait en déplacement (9 points sur 9), ce qui a permis au leader slovaque de rattraper sa belle bourde initiale à domicile (ouch, 0-3 devant Esch). Une première place un peu inattendue, la meilleure attaque du groupe : beua résultat, mais le plus dur reste à venir. Et si le club slovaque a encaissé autant de buts que le Bayern, il n'en a pas la puissance offensive pour rattraper tous ses errements défensifs. Vainqueur de groupe, oui. Leader du Mou ? A confirmer.



Dynamo Kyiv - Le Bleu

Souvent champions, les Ukrainiens du Dynamo Kyiv ont assuré une nouvelle fois le coup? Sans régaler pour autant : le Dynamo 2015, c'est l'assurance de voir peu de buts : 10 marqués, 6 encaissés. Si cette solidité défensive est bienvenue, et n'a été prise qu'une fois en défaut ? la plus importante diront certains, car c'était à domicile contre le représentant du voisin russe tant haï ? elle implique une faiblesse offensive pas forcément rassurante. Attaquer à l'économie ne permet pas souvent d'aller loin (encore que je me souviens de mon Ajax, l'an dernier?).



Crusaders FC - roberto cabanastonvilla

L'an passé c'est Cliftonville qui était monté à ce niveau, cette fois ce sont les Crusaders de Belfast qui figurent dans le top du Mou. Comme pour Trenčín, c'est le parcours solide à l'extérieur (9 points sur 9) des Nord-Irlandais qui leur permet de se qualifier pour la suite du tournoi. On notera que la plus petite moyenne du groupe qu'étaient les Crusaders a infligé une double défaite au grandissime favori qu'était le Benfica. Après l'Ecosse, l'Irlande du Nord : nos amouis British ont le vent mou en poupe !











2. LES ADJOINTS (qualifiés mais pas trop)




12 POINTS



Paris Saint-Germain ? Tetsuo

Et encore un club qui réussit mieux ailleurs que chez lui ! Notre PSG national a empilé les buts et les succès en déplacement, mais alors au Parc des Princes, c'est d'un mou? Paris s'est sorti de la nasse en inscrivant 13 buts lors de la seconde partie des matches de poules, mais même le succès contre le concurrent gallois n'a pas été de tout repos (5-4 !). Le feu d'artifice a été présent offensivement, mais défensivement, la maison brûle un peu. Voilà qui promet pour le spectacle, mais pas pour le palmouarès.





11 POINTS

Comme lors de l'édition passée, aucune équipe n'affiche un bilan de trois victoires, deux nuls, et une défaite. Comme quoi le nombre onze n'est décidément pas omniprésent dans le foot des Mous.





10 POINTS



Zenith Saint-Pétersbourg - pied

Une qualification pour la suite, une victoire de prestige en fief ukrainien : les Russes peuvent sourire, le principal a été acquis. Ou pas : le Zénith a vu le soleil se coucher apès son revers à domicile devant le Dynamo Kyiv ? une défaite 0-2 qui fait qu'en match aller/retour, l'équipe russe aurait pris la sortie. Et à la dernière journée, il aurait pu se trouver carrément cocu en étant éliminé avec neuf points, s'il avait perdu en territoire magyar. Le Zénith est prévenu : le début n'a pas été simple, et il va falloir s'accrocher pour ne pas décrocher. En évitant si possible de retomber contre le club rival voisin, lui aussi qualifié?



The New Saints ? BIG

Habitués à enfiler les buts et les victoires jusqu'à il y a peu, mais à la peine l'an passé, les Gallois ont eu maille à partir avec des concurrents plutôt rugueux pour cette édition. Et la qualification ne s'est décidée qu'à la dernière journée, après un revers spectacularo-sensationnel 4-5 en terre parisienne. Attaque ramollie, défense patraque : le principal mouérite gallois sera de renforcer le contingent britannique, au moins en nombre si ce n'est en qualité. Le Gallois fera-t-il sa loi ? Très mollement sûr.



PSV Eindhoven ? Gone Going

Grand favori du groupe, à la moyenne en tout cas, le champion néerlandais a eu le mérite d'assurer le spectacle ? parfois à ses dépens - puisque ses matches ont permis de toujours voir un minimum de trois buts. Dans un groupe où les défenses étaient à peu près au même (mouédicore) niveau, les Bataves ont su renverser une situation qui apparaissait compromise à mi-parcours. Le PSV n'est excellent nulle part, mais il n'est catastrophique nulle part non plus. Un concurrent idéal pour se faufiler discrètement en finale? Comme un certain Ajax dernièrement ?



Juventus FC ? chat moi 79

Neuf points sur neuf à l'extérieur, gna gna gna? Bon, même discours que les précédents dans ce cas. Ce qui fait désordre pour le champion italien. Qui a failli se fait sortir à la dernière journée ! Dans un groupe où aucune équipe n'a réussi à préserver sa défense inviolée ne serait-ce qu'une seule fois, la Juve peut remercier les Dieux du football de lui avoir accordé le point du nul chez elle contre Maribor à 3-3 : elle ne se serait pas remise d'une troisième défaite à domicile ! Et ses fans non plus.



Skënderbeu Korçë ? Pan Bagnat

Mais oui, vous lisez bien : les Albanais sont qualifiés ! Le représentant du pays des Aigles a enfin obtenu un ticket pour les matches à élimination directe, grâce à deux victoires lors des deux dernières journées, pour passer au nez et à la barbe des Tchèques qui s'y voyaient déjà, mais qui finalement réalisent un 0/6 contre ces Albanais mouéritants. Souhaitons que l'Aigle prenne son envol pour de bon? même si la suite devrait être plus corsée.











3. LES SAUVES? OU PAS (les Mous bien mous)




09 POINTS



Videoton FC ? Goalkapeur

Le cocu de l'année : le club de Szek? enfin, le club hongrois qui a un nom rigolo et dont le nom de la ville ne se prononce pas. Premier éliminé, malgré un bilan de neuf points. Ce n'est pas le premier de l'histoire de ce tournoi du Mou, et sans doute pas le dernier non plus. En cause : une mollesse certaine à domicile. A priori rien d'affreux, puisque les Magyars sont invaincus dans leur antre, seulement voilà : trois matches nuls (dont un des deux seuls 0-0 obtenus sur l'ensemble des 96 matches de poules), ça ne fait qu'un point de moyenne. Quand on assure le double en déplacement, ça fait désordre. Gare aux Magyars ? Même pas : par ici la sortie de la gare !



Galatasaray SK ? francislalanne

Un coup c'est oui, un coup c'est non. En jouant au yo-yo, les Stambouliotes sont passés par tous les états en six journées, de qualifiables à inqualifiables pour finir qualifiés. La particularité statistique molle ? Le club turc a perdu un match et gagné un match sur le même score, ceci contre chacun de ses trois adversaires : en confrontation directe, il aurait fallu trois prolongations. Un présage mou pour la suite ?





08 POINTS



Fola Esch - Bio-Hazard

Grand-Duché, peut-être, mais grande qualification, non. Le champion luxembourgeois a démarré honnêtement son parcours, mais il s'est ensuite liquéfié pour terminer par deux défaites. Etait-ce du laisser-aller ou un vrai problème sporfif ? En tout cas, le Luxembourg a connu mieux par le passé. Mais faire appel au passé sera-t-il suffisant, quand déjà on ne prend qu'un point contre le dernier de son groupe ?



Dila Gori ? Tetsuo

Là, c'est un authentique miracle qui a permis aux Géorgiens de Gori de passer ce tour de poules ? à savoir une victoire contre un Bayern pourtant sur-vitamouiné. Faible à l'extérieur, le champion de l'extrême Est a su résister aux assauts croates pour obtenir un nul 3-3 à la dernière journée qui a maintenu son avance d'un point. On ne tient sans doute pas le nouveau Zestafoni, mais qui sait? A coups de miracles, un podium est toujours possible !











4. LES ECHECS (un peu trop mous pour être vraiment dans le Mou)




07 POINTS



NK Maribor - tixuoty

Eh non. Sept points n'étaient pas assez cette année pour passer, et les chutes font mal. Parmi les clubs concernés, l'ancien vainqueur slovène qu'est Maribor. Les deux défaites à domicile contre les gros qu'étaient la Juve et le PSV ont pesé lourd, et Maribor n'a pas réussi son pari de gagner son ticket en l'emportant à l'arraché à la dernière journée en Italie (malgré un mouéritoire 3-3). Il y avait la place, mais c'était trop court, et les Slovènes ne repasseront pas l'hiver au chaud.



Viktoria Plzeň ? visant

Voilà une élimination qui fait plus que moual ! Moualgré ses deux défaites aux deux premières journées, le club tchèque s'est relancé en prenant 4 points contre le favori Benfica et en battant son rival nord-irlandais pour la première place. Une position idéale ou presque pour gagner le ticket. Mais pour ça, il fallait encore assurer le coup à la dernière journée, et là ça a été un beau raté mounumental. Mêmes nombres de buts marqués et encaissés que Korcë? mais trois points de moins, cherchez l'erreur. Cette fois, les Tchèques pourront jalouser les voisins slovaques !



FC Basel ? Marf

S'il est une terreur en Suisse, il est une erreur en VMC1. Le club helvétique n'a pas été désastreux, loin de là, et sa victoire inaugurale en Italie laissait voir de bonnes choses. Mais le double-revers contre Maribor a plombé son parcours, et le nul concédé à Eindhoven en conclusion de la phase de groupes s'est avéré insuffisant pour passer. Recalé, encore, Bâle n'emballe décidément pas.



Hibernians Paola ? Doc Martins

Malte, c'est l'assurance d'avoir des buts normaltement. Sauf qu'ici, les Hibernians ont un peu hiberné. Donné favoris à la moyenne, les Maltais auraient pu passer s'ils n'avaient pas concédé le nul 1-1 chez eux contre les Luxembourgeois d'Esch. Au moins auront-ils évité la dernière place en gagnant enfin à domicile à l'ultime journée?



Dinamo Zagreb - Vieux légume

Participant régulier, le champion croate alterne hauts et bas? et pas de chance, cette année c'est le bas qui l'emporte ? et là, les sept points n'ont pas suffi. Une élimouination logique, avec deux claques bavaroises et un loupé presque double contre les pourtant a priori moudestes Géorgiens de Gori. Un succès contre eux à la dernière journée aurait sauvé la qualification croate, mais le score nul final n'a pas suffi. Il peut y avoir des regrets, car il y avait vraiment moyen de passer contre Gori, tant chez eux (0-1) qu'en Croatie (3-3).



Vardar Skopje - Oook

Les deux défaites contre les Gallois ont fait pencher la balance du mauvais côté pour les Mouacédoniens, dont le seul titre de gloire aura été de s'imposer à Paris? finalement pour rien, sauf un prestige bien mou ? d'autant plus mou que lesdits Parisiens se sont vengés dare-dare contre le Vardar la journée suivante en écrasant les légumes de Macédoine 0-4. A leur décharge, le groupe était très compliqué. Trop, donc.





06 POINTS



FC Pyunik ? chat moi 79

Première participation pour le club arménien? et à son actif déjà le record de la plus grosse défaite à domicile de l'année (même si on a vu pire par le passé, j'en sais quelque chose). Faute d'avoir glané le moindre point ailleurs que chez lui, le Pyunik a été puni et regardera la suite de chez lui. Mais aura au moins accumulé un peu d'expérience molle.



Milsami Orhei ? rodidO's

Comme son concurrent arménien qui était dans le même groupe, c'était le baptême du feu pour ce club mouldave. Qui a bien démarré avec deux succès (dont un 2-1 acquis à Istanbul !)? avant de s'effondrer totalement avec un triste 0/12. Même après le double-revers contre Glasgow, la qualification était envisageable, mais le non-match (0-4) vécu en Arménie a mis un terme aux espoirs qui existaient éventuellement encore d'éviter la dernière place.





05 POINTS



Olympiakós Pireós - MinusGermain

Invincible et inarrêtable dans son championnat, le club grec a loupé sa deuxième partie de la phase de groupes (0 point pris sur 9 possibles !) malgré une attaque pourtant efficace. Mais à domicile comme à l'extérieur, la ligne arrière a pris l'eau et fait chavirer l'équipe du port du Pirée. Le Pirée arrivé? à la dernière place, donc. Comme Skopje, gagner chez le leader Paris n'a pas suffi !



FC Midtjylland ? Ligue Huns

Voilà une statistique pour ce club danois qui en est friand : deux défaites à domicile, dont une contre les Maltais. En perdant deux fois contre les Maltais, les Scandinaves se sont sacrémouent compliqué la tâche eux-mêmes. Bref, pas de qualification nordiste, dans un groupe pourtant qui comptait parmi les plus ouverts? sur le papier du moins.











5. LES ERREURS DE CASTING (mais que faisaient-ils là ?)




04 POINTS



SL Benfica ? George Worst

Est-ce la faute à son drafteur qui portait le pseudo approprié ? En tout cas, cette fois l'élimination du représentant portugais ne souffre d'aucune contestation possible. Si sa défense était du même niveau que celles des autres clubs de son groupe, le Benfica n'aura pas su faire jouer l'attaque. Mais que peut-on espérer quand on s'incline deux fois contre le concurrent nord-irlandais ?



Qarabağ FK ? Parangon

Pas de chance cette fois pour l'Azerbaïdjan, son représentant est tombé dans le groupe le plus injouable, avec des Bosniens qui se sont mis au niveau du Barça. Eliminés avant la fin de la phase de poules, les Azéris ont réalisé un 0 % à domicile rédhibitoire. Le succès en terre bosnienne leur aura juste permis d'éviter une infâmante dernière place? à la différence de buts.



Chelsea FC ? Vieux pré

Le running gag de la compétition : l'Angleterre est un pays dur et ne veut décidément pas jouer avec les Mous. A prendre quatre points contre Gori, on a cru un temps que les Anglais voulaient aider les Croates. Mais non, c'est qu'en fait ils étaient vraiment trop nuls pour faire mouieux. Gam'ouver.



Partizan Beograd ? Corben Gallas

Ce n'est pas la première élimination du serial master serbe, à jamais le premier vainqueur de ce tournoi du Mou. Mais c'est assurément la plus humiliante ! A part ses quatre points glanés face à son concurrent azéri, le Partizan est parti - et revenu ? sans le moindre point contre les autres clubs. Une saison molle à oublier.





01 POINT



Rudar Pljevlja ? D Sychev

Un petit point acquis à la dernière journée? et puis plus rien. Le Monténégro n'est pas monté haut, c'est le mouins que l'on puisse dire. Revanche l'année prochaine ? Parce que là, on n'a comme qui dirait rien vu ! A part avoir évité le zéro, le seul moutif de satisfaction aura été la participation, molle, comme il se doit !

















================================






Classement récapitulatif en points :



RangPtsVNDbpbcDiffClubDrafteur


-18--------


-17--------


-16--------


#1155012309+14Celtic GlasgowKireg


#1155012112+09Bayern MünchenBouletor


-14--------


#1134111610+06FC BarcelonaMandandamadeus


#2134111307+06FK SarajevoMoravcik dans les prés


#1134111612+04FK TrenčínAlain Delon? Non Alain Deroin.


#1134111006+04Dynamo KyivLe Bleu


#1134111412+02Crusaders FCroberto cabanastonvilla


#1124021914+05Paris Saint-GermainTetsuo


-11--------


#2103121108+03Zenith Saint-Pétersbourgpied


#2103121614+02The New SaintsBIG


#1103121514+01PSV EindhovenGone Going


#2103121414+00Juventus FCchat moi 79


#2103121212+00Skënderbeu KorçëPan Bagnat


#3092311008+02Videoton FCGoalkapeur


#2093031313+00Galatasaray SKfrancislalanne


#2082221311+02Fola EschBio-Hazard


#2082221212+00Dila GoriTetsuo


#3072131514+01NK Maribortixuoty


#3072131212+00Viktoria Plzeňvisant


#4072131315-02FC BaselMarf


#3072131113-02Hibernians PaolaDoc Martins


#3072131014-04Dinamo ZagrebVieux légume


#3072131015-05Vardar SkopjeOook


#3062040814-06FC Pyunikchat moi 79


#4062040715-08Milsami OrheirodidO's


#4051231416-02Olympiakós PireósMinusGermain


#4051231115-04FC MidtjyllandLigue Huns


#4041141012-02SL BenficaGeorge Worst


#3041140813-05Qarabağ FKParangon


#4041140510-05Chelsea FCVieux pré


#4041140714-07Partizan BeogradCorben Gallas


-03--------


-02--------


#4010150615-09Rudar PljevljaD Sychev


-00--------










================================




Quelques stats et remarques




Les attaques

23 buts : Celtic Glasgow

21 buts : Bayern München

19 buts : Paris Saint-Germain

...

14 buts : Crusaders FC, Juventus FC & Olympiakós Pireós

...

07 buts : Milsami Orhei & Partizan Beograd

06 buts : Rudar Pljevlja

05 buts : Chelsea FC



L'an dernier, il a fallu au moins huit buts pour passer. Cette année, comme certains groupes étaient assez homogènes, la marque est montée à dix buts : mais seul le Dynamo Kyiv a réussi à passer en marquant aussi peu? soit moins de la moitié du total de buts écosais ! La valeur médiane de 14 buts marqués n'a pas suffi à tout le monde (bye bye les Grecs !). Les plus offensifs : hélas (?), les grosses écuries. Le moins offensif ? Le club du Mou-rinho.



On reste encore et toujours à distance du record absolu, toujours gallois à ce jour, des 26 buts inscrits. Problème de moutivation, ou meilleures défenses ? A vous de juger. Relevons le fait que le groupe 7, celui de l'Est, est le plus mou offensivement (37 buts marqués au total, contre 59 au groupe 4) : il est celui où la meilleure attaque atteint péniblement la marque des 11 buts inscrits? Hum.







Les défenses

06 buts : Dynamo Kyiv

07 buts : FK Sarajevo

08 buts : Videoton FC & Zenith Saint-Pétersbourg

...

15 buts : Fola Esch

...

14 buts : Dinamo Zagreb, FC Pyunik, Juventus FC, NK Maribor, Partizan Beograd & PSV Eindhoven

15 buts : FC Basel, FC Midtjylland, Milsami Orhei, Rudar Pljevlja & Vardar Skopje

16 buts : Olympiakós Pireós



Le Mou est devenu plus solide en défense : plus de portes ouvertes avec une vingtaine de buts concédés, c'est inédit. Avec cette évolution, le critère défensif est finalement loin d'être discriminant : le Videoton magyar est sur le podium des meilleurs défenses (avec d'ailleurs le Dynamo et le Zénith qui étaient dans le même groupe !), mais il finit seulement troisième de sa poule de qualification. A l'opposé, la Juve et le PSV sont poreux, mais se qualifient quand même.



Certains groupes sont assez homogènes : dans le groupe 2, trois équipes ont encaissé 14 buts (et Bâle seulement un de plus), dans le groupe 4, deux clubs ont encaissé 14 buts aussi (les autres : 15 et 16), dans le groupe 5 la meilleure défense a été éliminée (Chelsea, 10 buts encaissés) , et dans le groupe 6 les quatre équipes ont concédé le même total de douze buts.



Côté défense toujours, le record sud-africain de 22 buts encaissé n?a donc évidemment pas été battu. Une autre fois ? Même la lanterne rouge monténégrine fait figure de bon élève, à ce niveau...



Comme les deux saisons précédentes, relevons enfin la présence de deux 0-0 au cours de ces 96 matches de poules, cette fois entre deux clubs ayant les meilleurs moyennes, dans leurs groupes respectifs (Videoton FC vs. Dynamo Kyiv et Viktoria Plzeň vs. SL Benfica). Tout arrive. Sinon, on compte huit qualifiés sur seize à dix points ou moins, soit deux de moins que l'an passé. Tout ne s'est pas homogénéisé non plus.







Les drafteurs



Tetsuo : deux clubs draftés, avec Paris et Gori, pour deux qualifiés ! Jolie performance qui mérite d'être signalée. Mais jusqu'où iront-ils ? Car rien n'empêche qu'ils s'affrontent dès les huitièmes de finale?



Mandadamadeus : s'il risque de quitter la D1, il conserve ses chances en VMC1. Bon, il a choisi un gros dur, alors c'est mouayen quand même, mais parfois c'est vrai que ça paye ! (Demandez à Croco !).



chat moi 79 : deux clubs draftés, mais un seul qualifié. La Juve OK, Pyunik KO. Prévisible ? L'essentiel, c'est de participer mollement.



Oook : sixième participation (un record, co-détenu dorénavant avec le seul tixuoty, en l'absence du trio roger rabine ? mr.suaudeau - Claude Lemourinho cette saison), et une nouvelle élimination qui fait baisser son taux de réussite à 3/7. Tu reviens l'an prochain ?



Corben Gallas : prenez un ancien vainqueur de la VML, prenez un ancien vainqueur de la VMC1, mettez-les ensemble, et vous obtenez? une catastrophe, puisque le Partizan Beograd s'est montré d'une mollesse presque inégalée en finissant avant-dernier. Bouh.







Les clubs et les pays



Pas de septième échec pour la Roumanie : elle n'était pas dans les pays retenues tant le champion 2015 était mou. Pour l'Angleterre, c'est juste désespérant.

La Slovaquie ne passera pas à six ratés en autant de saisons. Pas de Zilina ni de Bratislava, c'est Trenčín qui réalise le mouiracle ! L'Albanie aussi se réveille, avec Korcë qui fait le hold-up parfait.



Du côté des clubs septuples participants? En fait, il n?y en a qu?un : le Dinamo Zagreb rate son examen pour la quatrième fois. On avait prévenu : le Dinamo échoue les années impaires. Par contre, l'an prochain, ça devrait être bon (ou pas).

Revenu au pouvoir sur la scène locale, le Partizan Beograd s'est loupé cette année chez les Mous. Apparemment, l'Etoile Rouge lui a passé sa poisse.





Coup de mou des leaders ? Sur les huit meilleures moyennes parmi les trente-deux engagés, comme l'an dernier cinq seulement se sont qualifiées (mais ceux qui sont passés ont globalement assuré). Les favoris maltais, portugais et croate, pas OK, sont restés à quai. Sur les seize meilleurs moyennes, huit sont passées ? on a connu mieux. Mais parmi celles qualifiées, il y a du très lourd (Bayern, Barça, Juve, PSG, Galatasaray, PSV)? Parmi les équipes pas forcément attendues dans les seize qualifiés : le FK Trenčín (qui marque l'avénement de la Slovaquie au Paradis Mou), le Skënderbeu Korçë (habitué des ratages pourtant), ainsi que le Dila Gori et le FK Sarajevo, deux autres clubs de l'Est pas vus jusqu'ici. Un seul groupe a vu ses deux meilleures moyennes se qualifier (2 : Juve et PSV), et un groupe a vu ses deux meilleurs moyennes éliminées (6 : Benfica & Plzeň). Seul le n°2 a vu l?ordre au classement après les six journées respecter l?ordre des moyennes, pour le n°6 c'est l'ordre inverse qui a été obtenu !



Relevons que seuls les Français, Gallois et Ecossais obtiennent une troisième qualification en huitième d?affilée avec le même club.



Belle performance pour Le Bleu qui, en passant de l'Azerbaïdjan à l'Ukraine, réussit quand même encore à se qualifier. Idem pour Mandandamadeus passé du Luxembourg à l'Espagne, pour Tetsuo, qui est passé de l'Espagne à un duo franco-géorgien, et pour Gone Going, qui est passé du Pays de Galles au Pays-Bas avec succès. D'autres, moins en veine l'an dernier, ont tenté leur chance, ça n'a pas réussi à tous (en particulier à quelques anciens drafteurs, coucou les gars).

















================================




Conclusion




Ainsi se finit le premier tour de la septième édition de la Coupe des Moueilleurs.



Concernant le tirage au sort des huitièmes de finale : pour rappel, il sera intégral.

Oui, on pourra avoir des premiers de groupes qui devront s'affronter entre eux.

Oui, on pourra aussi avoir un choc mou entre deux équipes n'ayant même pas obtenu neuf points.

Oui, on pourra également avoir des rencontres opposant les deux clubs issus d'un même groupe de la première phase.

Oui, on pourra même avoir un match opposant les deux clubs d?un même drafteur.



Avec le Mou, tout est possible. Ou presque, donc.



Pour ce tirage au sort, rendez-vous en 2016. Que les qualifiés profitent de l'hiver pour savourer leur qualification, et les éliminés digérer mollement leur plus ou moins molles prestations !

Commentaires
 1 


1673 / 1867
1Mandandamadeusle 07/12/15 à 22h15

J'adore ces CR ! Puis en plus je gagne, alors c'est encore plus sympa :)


3117 / 6355
2Toni Turekle 08/12/15 à 7h38

Le problème, c'est qu'il y a plusieurs grosses écuries présentes simultanément : il n'y aura pas de place pour tout le monde !


907 / 1018
3Corben Gallasle 08/12/15 à 12h04

Oui, "Bouh", c'est exactement ça, Toni.
Le Partizan ? Bouh.


1674 / 1867
4Mandandamadeusle 08/12/15 à 23h16

Bouh-yave, même.


1686 / 1867
5Mandandamadeusle 15/02/16 à 7h53

Alors alors alors ? Ce tirage ?


3170 / 6355
6Toni Turekle 17/02/16 à 6h35

Tirage effectué, article sorti !

(Désolé pour le retard, pas trop la tête au foot actuellement).


 1 
Ligues non engagées pour la saison :                                                       
ArchivesCommuniqués du BOARDDocumentsMembresPanthéonRèglesTous les articlesLiens • Votre adresse IP : 3.236.175.108
Nous, c'est le mou • Contactez-nous ! [utilisez le formoulaire ou notre mail, board.vml@gmail.com]
Les images utilisées sur ce site sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs et peuvent être retirées sur simple demande.
Drapeaux : https://www.icondrawer.com • Icônes : http://www.famfamfam.com et https://www.flaticon.com
La Ventre Mou's League est un concept de roberto cabanastonvilla • Réalisation du site : mbfcs2, Goalkapeur, valsou, Isaias & George Worst • Béta-Testeurs : Clarence Cyborg & pied